Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

DE L’INTELLIGENCE DE LA RELIGION: LES SENEGALAIS, LA TABASKI ET LE GAMOU

Posté par: Barsaan| Dimanche 13 janvier, 2013 14:47  | Consulté 3113 fois  |  10 Réactions  |   

Quelqu’un disait que si Dieu trouve que ce qui se fait au Sénégal en matière de religion n’est pas assez pour lui, alors Il sera déçu—estimant que dans ce domaine, il n’y a pas plus dégourdis que les sénégalais. Cet homme qui connait bien le monde musulman a certainement raison. Mais force est de noter que depuis cette déclaration, l’eau n’a cessé de couler sous le pont charriant boue et débris. 

Les religieux ont toujours été à l’avant-garde du combat contre la dépravation des mœurs mais il faut dire qu’aujourd’hui leurs voix se font de moins en moins audibles. Parce que la plupart des sénégalais ont une conception figée de la sainteté, ils sont devenus très critiques à l’endroit du religieux. Cette conception renvoie très souvent à une personne détachée de ce bas monde, un ermite, une personne qui ne parle que de Dieu. Cette représentation est tellement encrée dans nos esprits que ceux qui veulent se passer pour des saints s’enturbannent la tête, portent des habits blancs, ont un chapelet et Coran à la main, parlent peu et d’une voix presque inaudible et mentionnent très souvent Dieu—regardez les représentations de nos grands marabouts.  Seul le contraire pourrait étonner. Et comme l’on dit, les apparences peuvent être trompeuses ; il faut être plus clairvoyant que ça selon Serigne Touba :

1448. Tu vois certains de ces faux chefs religieux  (assoiffés de fortune et de prestige) la tête enturbannée, la figure soigneusement voilée

 1449.  Cherchant par ce fait à ressembler aux vrais chefs spirituels, probes et vertueux dont le souci n'est tout le temps, que d'obtenir l'agrément d'ALLAH Très-Haut

 1450.  Ces aigrefins-là évoquent très souvent  ALLAH par leur langue alors que leur cœur reste parmi les plus corrompus de ce monde.

Alors, pourquoi les sénégalais voient-il d’un très mauvais œil l’immixtion du religieux dans la politique ? Parce que leur représentation négative de la politique fait que n’est pas saint le religieux qui s’y frotte ou qui prend position—il a reçu des faveurs du pouvoir. Cela peut être vrai mais, encore une fois, ces arguments ne sont pas profonds car Serigne Touba nous enseigne qu’il n’est pas chose aisée de reconnaitre un Saint:

1403. "Certes, il est plus difficile, nous dit-il,  de reconnaître le Saint que de connaître   ALLAH,  le Très-Haut"

 1404.  Car la grandeur du Très-Haut est évidente elle n'est point cachée à quiconque réfléchit bien

 1405.  Quant au Saint il est dissimulé partout où il se trouve, parmi les créatures humaines

 1406.  Mangeant, buvant comme tout être vivant, il agit et réagit de la même manière que les autres et subit le mal

1407.  Mais, malgré tout, les Saints sont des élus cachés dans les lieux secrets de l'enceinte scellée du Tout-Puissant, seuls leurs semblables les reconnaissent (Masaalik).   

D’autres sont nostalgiques et pensent tout bonnement que les « gros poissons » sont finis et qu’ils ne restent que les « petits ». En d’autres termes, il n’y a plus de saints. Mais, là aussi, c’est faire de la miséricorde d’Allah une exclusivité, ce qui n’est pas le cas :

Ne fais pas des avantages qu' ALLAH donne, une exclusivité aux seuls anciens, car tu serais ainsi borné et égaré.

Car il arrive qu'un homme d'époque récente connaisse de secrets qu’ignorait un homme plus ancien(Serigne Touba, Masaalik, v.51-52).

Et citant le Prophète (PSL) au vers 53,

"Une fine pluie peut en devancer une abondante, mais l'avantage est pour l'abondante et non pour la fine "

Aussi, relativisons quand on parle de ce bas monde car il est intimement lié à l’Au-delà :

Cette place de choix que j’ai eue auprès du Serviteur,

C’est ici-bas que je l’ai cherchée pour l’avoir méritée (Serigne Touba, Jaawartu).

Mais mon opinion est que nos mœurs si dégradées, nos cœurs si voilés et notre esprit tellement critique qu'il nous est presque impossible d’atteindre le discernement. La distance qui nous sépare de ces gros poissons auxquels nous nous référons est aujourd’hui tellement abyssale que, comme disait un mystique, nous les prendrions pour des fous et eux nous prendraient pour des mécréants.

Il est fréquent d’entendre des gens dire qu’ils n’ont pas besoin d’un Guide spirituel, d’autres que ce dernier n’a pas à interférer dans leur vie privée. La modernité est passée par là : les gens n’acceptent des guides religieux que ce qui les agréent et rejettent tout ce qui contrarie leur âme charnelle. Le manque de confiance a fini par gangréner la relation entre le chef religieux et le peuple. En conséquence, chaque chef religieux se contente de gérer ses disciples. Et ce sera ainsi.   

Que faut-il faire ? Croire d’abord que, aussi dépravé que ce monde puisse être, Dieu y enverra toujours sa miséricorde c’est-à-dire, des saints pour expliquer les écrits et les modéliser, non en fonction d’un monde disparu, mais des réalités contemporaines. Car, de l’obscurité, Il fait aussi jaillir la lumière, on ne sait comment. Et personne ne pourra L’indexer demain. Aussi, pour distinguer la bonne graine de l’ivraie, faut-il avoir confiance et chercher patiemment. C’est une injonction divine.

La cause de cette attitude réfractaire de l’homme moderne qui réfute la soumission de l’homme à l’Homme (le Saint)—et à se limiter uniquement aux 5 piliers de l’Islam (la sharia), c’est son ignorance du soufisme comme le décrit Serigne Touba :

624.  je dis que les générations de notre temps ignorent la science mystique et perdent par là beaucoup d'avantages

625.  Ils ignorent que le soufisme constitue un chemin menant jusqu'à l'enceinte scellée; leur perte est lourde!

 626.  Ils ignorent qu'il procure le meilleur viatique le jour de la désillusion, quand la grande peur frappe les créatures

 627.  Ils ignorent qu'il est la meilleure des sciences dans lesquelles l'homme passe sa vie entière

 628.  Ils ignorent qu'il confère à l'homme la droiture et la garantie contre le blâme

 629.  Certains d'entre eux vouent au soufisme une haine implacable par ce que leur cœur est spirituellement malade

 630.  Certains le taxent d'extrémisme, d'exagération dans la foi et dans les actes de dévotion

 631.  Certains le blâment à cause de leur paresse, de leur amour du plaisir et de leur manque de courage

 632.  Certains désignent les soufis en s'écriant : " voilà des extrémistes égarés de notre communauté " alors que ce sont eux qui sont les vrais égarés (Masaalik). 

 

Il faut beaucoup de clairvoyance et de discernement au croyant pour ne pas sombrer dans l’erreur fatale. Cela est-il possible ? Oui, mais les gens prennent-ils le temps de chercher ? Car j’ai l’impression que même pour les actes cultuels les mieux partagés au Sénégal comme la Tabaski, la korité ou le Gamou, nous manquons encore de discernement.

Sans entrer dans les détails de la Tabaski, donnons-nous la même importance, consacrons-nous les mêmes efforts au Gamou ? Aussi importante qu’elle soit, la Tabaski n’est qu’une tradition du prophète Ibrahima (PSL) perpétuée par le prophète Mouhamad (PSL). Aussi vrai qu’Ibrahima (PSL) est « l’ami de Dieu » et « le père des prophètes », Mouhamad est l’origine et l’essence de tous les prophètes, celui sans qui Dieu n’aurait pas créé Ibrahima. Aussi vrai qu’un musulman doit croire à Ibrahima (PSL) et à tous les autres prophètes de Dieu, Mouhamad (PSL) est celui à qui nous musulmans sommes directement liés. Alors comment se fait-il que la Tabaski apparait comme la plus grande fête religieuse au Sénégal ? Ne me dites pas que c’est parce que Dieu et son Prophète n’ont pas ordonné le Gamou ou que la Tabaski est un don exceptionnel sans lequel on aurait tué des personnes à la place du mouton. Pour ce qui est du deuxième « argument », sachez qu’on finit tôt ou tard dans une tombe quelle que soit la nature de la mort.

Seuls la clairvoyance et discernement nous permettent de voir la logique à investir plus sinon autant sur le Gamou que sur la Tabaski même s’il n’y a pas une injonction formelle dans ce sens. En effet, le Gamou comporte plus de bienfaits que la Tabaski. Ensuite, si la Tabaski est une sunna, le Gamou, lui, est une obligation selon Serigne Touba:

Sa Naissance est Glorieuse, Bénite et Respectueuse ; sa célébration est obligatoire pour tout chef

Sa célébration conformément à la Sunna (la Tradition) nous conduit vers le Paradis ; par elle, les bienfaits augmentent en faveur du sincère qui glorifie

Quiconque célèbre la Naissance de notre Prophète qui est la Porte de la Bonne Guidée, point il ne sera soumis au Règlement des Comptes Demain; alors, honore et glorifie cette Naissance

Quiconque célèbre la Naissance de la Meilleure Créature, en l’occurrence le Plus Louangé (Ahmad)  celui-là est comme un martyr ayant combattu à Bedr, et ce, sans illusion

Celui qui fait une dépense à l’occasion de la célébration de son Honorable Anniversaire, en biens, sans gaspillage, fut-ce l’équivalent d’un " dirham "

Celui-là est comme quelqu’un ayant été présent le Jour de " Hunayn "  avec patience et le Jour de Bedr, puis ayant soutenu la Meilleure Créature qui facilite la compréhension

Celui qui célèbre la Naissance de notre Prophète qui est la Porte de la Bonne Guidée ne sera pas contrôlé Demain, au moment du Règlement des Comptes désarmant (dans Jazbu).

Si l’on transpose ces deux exemples aux autres domaines de la religion, tout porte à croire que l’on arrivera aux mêmes conclusions : trop de frénésie et un manque de clairvoyance, de discernement.

Encore une fois, loin de moi toute idée de minimiser la Tabaski, je rappelle une certaine intelligence en Islam et, en conséquence,  un changement d’attitude.

                                                           

 L'auteur  Baidy DIA
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Gamou, Tabaski, Intelligence
Commentaires: (10)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Foutaise on January 14, 2013 (15:58 PM) 0 FansN°:1
Rien que des foutaises. Cette parole est de la pure mécréance, Allah n'a pas besoin de ce qu'on fait pour lui. Le seul bénéficiaire c'est nous même. Apprenons l'Islam et adorons notre Seigneur correctement c'est mieux que d'essayer de toujours se justifier. Qu'ALLAH nous guide tous dans le droit chemin. Salaam.
Anonyme on January 14, 2013 (16:31 PM) 0 FansN°:2
encore un connard de musulman qui se prend pour le centre du monde ! riez vous allez voir !
Alhamdoulilah on January 14, 2013 (17:58 PM) 0 FansN°:3
Alhamdoulilah pour ce post.
Dommage que la bonne guidée dépend de Dieu. Ce qui ne parvient pas à voir la lumiere de ce poste, Dieu m'est témoin qu'ils sont dans un égarement évident.
Le prophète est la douceur de la foi (al imaane) celui qui ne comprend pas cela, celui qui réfute le gamou, celui là, il est du nombre des ignorants et des borgnes.
Merci Baidy.
GORGUI on January 14, 2013 (18:14 PM) 0 FansN°:4
VRAIMENTIL FAU ETRE FOU POUR PENSER KE LE SENEGAL EST LE PAYS LA OU ON ADORE PLUS ALLAH. MES FRERES ET SOEURS LA LUTTE C AD LAMDJI C DU FETICHISME LES EMISSIONS DE VOYANCE EN DIRECT A LA TELE ET A LA RADIO LA MAGIE ET PARTOUT LES FETICHEURS AU SENEGAL SONT PARMLI LES PLUS RICHES
Anonyme on January 14, 2013 (20:00 PM) 0 FansN°:5
i dont have a white god, only black freedom of mind.
who the white god is to save me from white oppression
Anonyme on January 15, 2013 (08:25 AM) 0 FansN°:6
La Tabaski ne célèbre pas une tradition du prophète Ibrahima (PSL). D'une part parce que Ibrahima (PSL) n'en est pas le propriétaire et d'autre part qu'elle célèbre le pacte du premier musulman (conformément aux dires du Coran) avec Dieu l'Unique. Tu fais trop attention aux personnes et non au sens des choses. Le fait que la Tabaski se trouve en plein pélerinage de la Mecque (qui est un des piliers de l'Islam) ainsi que le fait que les Sahabas du prophète ne fêtaient pas sa naissance sont autant d'indications que la Tabaski et le Gamou ne sont pas à comparer parce que non comparables. Célébrer la naissance du Prophète ne saurait être mauvais mais attention aux comparaisons hasardeuses car comme nous l'enseignent TOUS les Prophètes ce qui compte avant tout c'est le message et non les personnes qui le portent. Leur humilité doit être une leçon continuelle pour nous.
Exegese n'est pas facile on January 15, 2013 (08:41 AM) 0 FansN°:7
La Tabaski figure dans le Coran, je ne vois pas ce qui peut être plus obligatoire que cela. Et qd tu dis qu'il faudrait plus investir dans le Gamou en citant Serigne Touba, je doute que lui l'ait écrit en ce sens. Celui qui célèbre la naissance du Prophète mais ne respecte pas les lois que Dieu a édictées avant lui et que lui-même est venu rappeler se trompe. Wa salam!
Anonyme on January 15, 2013 (09:22 AM) 0 FansN°:8
ASSALAMOU HALAYKOUM
QU'ALLAH NOUS PARDONNE ET NOUS GUIDE DANS LE CHEMIN DROIT.
Rone Ndiaye on January 15, 2013 (11:17 AM) 0 FansN°:9
il me semble que cette comparaison entre la tabaski et le gamou n'est qu'un prétexte(en tout cas dans le texte) pour poser la problématique des questions de priorité et des responsabilités au sénégal. n'oublions pas que dieu ne s'interesse pas aux ignorants et que le message codé du couran doit etre décodé et adapté à la vie actuelle.
le sénégal est "imanment" malade et culturellement perdu.Baidy a lancé l'alerte et c'est à méditer.
Anonyme on January 15, 2013 (13:57 PM) 0 FansN°:10
je crois sincerema k baidy a raison les senegalais aiment ajouté du folklor et du superflux a la religion;k dieu nous pardone et ns guide dans le droit chemin

Ajouter un commentaire

 
 
Baidy DIA
Blog crée le 21/09/2012 Visité 244502 fois 13 Articles 457 Commentaires 23 Abonnés

Posts recents
NEUF TALIBÉS CALCINÉS, VAGUE D’INDIGNATION : SENEGAL, DROLES DE MUSULMANS
DAKAR, VILLE CRUELLE
DE QUOI SOUFFRE L’ECOLE PUBLIQUE SENEGALAISE ?
DE QUOI SOUFFRE L’ECOLE PUBLIQUE SENEGALAISE ?
AFFAIRE CHEIKH BETHIO THIOUNE : EPILOGUE D’UNE LIQUIDATION PROGRAMMEE ?
Commentaires recents
Les plus populaires
CHEIKH YERIM, CHEIKH BETHIO ET LES MAUVAISES LANGUES
CARICATURES SUR LE PROPHETE : La Coupe Sombre des Récriminations
AFFAIRE CHEIKH BETHIO THIOUNE : EPILOGUE D’UNE LIQUIDATION PROGRAMMEE ?
BETHIO THIOUNE, L’ENIGMATIQUE CHEIKH DE SERIGNE SALIOU
SENEGAL-GAMBIE : La Banane de la Discorde